Oh  mon Botooooooooooooooooox !!! 

Mes pleines de plumes jolies, je reprends la mienne  après quelques semaines d’absence , durant lesquelles, je suis certaine,  vous aurez fait moult excès alimentaires, rosétifaires, vestimentaires , maitre-nageurtifaires , soleillitaires, et autres merveilleux péchés sans lesquels notre vie pintadesque serait des plus mortifères. 

Vous voici donc en cette fin Aout, dodues à souhait , le foie gras et le porte-monnaie efflanqué , le cœur  ( et le slim ) serré et la peau pourrie !  Car certes,  le soleil donne de l’or intelligent , le soleil donne la même couleur aux gens, mais surtout le soleil donne des boutons et des rides …et ce qui nous intéresse aujourd’hui , justement ce sont les rides .Modifier
Alors, peut être que toi, jeune pintade qui me lis en cet instant, tu n’es pas concernée par les rides ( ces traits verticaux et horizontaux qui creusent le visage de ta mère ) et que si ta mère tu arrêtais de la faire chier, des rides elle en aurait moins ! 

Mais sache que toute rebondie que tu es, joliment plumpy et pulpy , ÇA NE DURERA PAS car la ride nous guette toutes ( et tous ). Évincer  la ride est un combat permanent et quotidien , une guerre froide qui oppose le radical libre aux cosmétiques modérées , une lutte sans merci dans laquelle la femme ( et l’homme )  brandissant seringues et lasers se jettent fougueusement et hardiment à l’assaut des tranchées faciales et du sillon naso-prussien , car n’oublions jamais , amies résistantes , qu ‘  » Il faut combattre la vieillesse comme on combat la maladie « .  ( Cicéron,  55 avant J.C ) 

Certes, la  croisade anti-rides est âpre mais Bénissons  le ciel d’être ridée au XXI ème Siècle , car ne fut-ce que 50 ans auparavant, nos armes eussent été infiniment moins efficaces . 

Femmes des années 2010 , fermes jusqu’au bout des cuisses , nous disposons à l’heure actuelle d’une arme redoutable , j’ai nommé : LE Botox !

Et à ce propos j’ai composé un modeste madrigal à la gloire du Botox que je m’en vais vous déclamer de ce pas : 

Ode au Botox 

  »  Botox mon ami, combien avant toi, fut rude ma vie, 

Que de fois n’ai je gémi sur le front parfait d’Annie Lenox

Et pleuré sur les plis de mes paupières décaties 

Et lorsque la lumière se reflétait sur sa peau d’innox

Face à mon miroir , J’enrageais et hurlais et bramais à la nuit 

Un jour tu vins à moi dans ta seringue , telle la stomoxe,

Et ta piqûre, déversant un fleuve magique, emplit ma peau flétrie .

Et depuis, ma jeunesse retrouvée , je traverse les années , bondissant tel un fox !  » 

Après cet interlude hautement littéraire , je vais donc vous présenter ce  merveilleux poison.
Si vous avez lu mes articles précédents , vous savez que j’ai un goût prononcé pour le passé ( le présent m’assomme et le futur m’angoisses de façon névrotique ) , seul le passé me sied . 

Comme souvent , je vais donc remonter quelques années en arrière et nous plonger dans les prémices du Botox ….

Tout commence au 19eme Siècle en Allemagne ou soudainement de braves gens se mettent a mourir après avoir mangé ….du boudin !

Le dit boudin, précisons le, était périmé ou préparé dans des conditions d’hygiènes plus que douteuses. La maladie du boudin qui tue est appellé  » Botulisme » du latin  » Botulinus » qui signifie boudin. 

En quelque mois, l’innocent boudin devient l’ennemi No 1 , un ennemi dont la scélératesse n’a d’égal que sa laideur . Car il faut bien le reconnaître : le boudin n’a pas un physique facile . 

Le boudin arme de destruction massive ?? Les allemands y pensent mais vont finalement se tourner quelques années plus tard vers la moutarde…

Gardons toutefois en mémoire que le boudin reste pour les hommes de la légion étrangère un excellent moyen de se débarrasser des Alsaciens , des Suisses et des Lorrains …

Durant la 2nde guerre mondiale, les Etats-Unis effectuent des recherches sur la toxine responsable du botulisme dans l’espoir d’en faire une arme bactériologique .

On peut imaginer que les S.S eussent été beaucoup moins crédibles avec des visages totalement lisses et sereins  : 

–  » Schnell, Schnell, wir gehen und statt der französisch hunde nicht erlaubt !!!  » ça se dit beaucoup mieux avec les sourcils froncés .

Et à ce propos, il paraîtrait que Roosevelt ait ordonné à ses généraux d’essayer la toxine botulique sur Himmler et l’avant/après est tout à fait saisissant : 

Himmler avant : ( notez cet air renfrogné et ce sourcil froncé à souhait ) 

Himmler après injection de toxine botulique ( notez cet air serein et ce sourcil détendu ) 

Les années passent sur les doux visages de nos sœurs de plumes et malgré le Q10 , le Retinol et  les AHA , les rides , ces salooooooooopes s’installent et se reproduisent . 

Jusqu’à ce jour de l’année 1990 ou un ophtalmologue canadien observe qu’une patiente traitée avec de la toxine botulique  pour des contractions involontaire de la paupière , n’a plus aucune ride entre les sourcils . Avec son épouse dermatologue , ils présentent les premières utilisations de la toxine botulique à visée esthétique pour le traitement des rides : le Botox est né !! 

Allez, toutes en chœur avec moi : 

 » – il est né le divin Botox , jouez hautbois, résonnez musettes, il est né le divin Botox , chantons toutes son avènement  » .

Depuis 2003, en France, le Botox est utilisé essentiellement pour traiter 2 sortez de rides: 

– Les rides de la GLABELLE : attention ! À ne pas confondre avec les rides de la GABELLE :  rides que l’on retrouvait essentiellement sur les paysans de l’ancien régime  qui croulaient sous les impôts et taxes diverses et notamment sous l’impôt de la gabelle :  impôt sur le sel mis au point par Philippe VI et de tous les impôts, le plus honni de la population paysanne de l’ancien régime. 

Le peintre Georges de la Tour, nous présente dans son illustre tableau des  » petits vieux au repas  » un couple de paysans dinant d’une maigre pitance , accablé par le paiement de la gabelle . Regardez ces visages soucieux aux sourcils froncés , sur le sujet masculin, la ride de la Gabelle est très visible . 

Et pendant ce temps , à la cour, Philippe VI ripaille et s’engraisse , uniquement menacé par la ride de veau …

Et 
– Les rides de LA PATTE D’OIE : alors POURQUOI  la patte d’oie ?!!! Quel rapport y’a-t-il entre ça : 

Et ça : 

Je dois avouer  mon incapacité à vous donner une explication rationnelle car enfin! Nous n’avons pas les coins externes de l’œil palmés ! 

J’ai expérimenté sur moi le mystère de cette appellation et me suis prise en photo avec une vraie patte d’oie et ma foi non ! Ma patte d’oie ne ressemble en  rien à une patte d’oie , voyez plutôt :

Quoi qu’il en soit , sur ces deux types de ride , les résultats du Botox sont réellement incroyables . Et je pèse mes mots car sachez,  mes sœurs dans la ride , que j’ai testé les injections de Botox à deux ou trois reprises, enfin à  4 reprises , non 5 …ou 6 …bref…le Botox est entré dans ma vie un jour pour n’en plus ressortir , et deux fois par an lorsque réapparaissent les rides du découvert ( version moderne des rides de la gabelle ) et celles de la patte d’oie ( pas de chocolat ) je file tel Usain Bolt chez mon bon Docteur et j’en ressors une demi-heure plus tard le sourcil détendu et le contour de l’œil relaxé .

Sachez qu’un des effets inhérent  au Botox est  la paralysie momentanée du muscle mis au repos : en gros, on ne peut plus lever les sourcils ni les froncer , ce qui est assez surprenant . 

Effectivement , être très en colère et garder le visage impassible et serein est assez….perturbant . Je m’explique : 

– Hurler sur  votre fils qui a foutu du Nutella sur le canapé blanc, et le menacer d’orphelinat tout en gardant le sourcil détendu est absolument ridicule ! Et je sais de quoi je parle…

– Avoir une discussion passionnée et houleuse avec vos ami(e)s sur Houellebecq et les menacer d’archaïsme intellectuel et de fossilisation littéraire tout en gardant le sourcil impassible  est absolument grotesque ! Et je sais de quoi je parle….

– Sermoner vos chats qui ont fait leur griffes sur votre dernier Kilim et les menacer de SPA et plus vite que ça tout en gardant le sourcil de marbre  est absolument risible et oui, absolument , les chats remarquent l’état de nos sourcils et savent en tirer les conclusions qui s’imposent : 
Chat grondé avec maîtresse botoxée : 


Chat grondé avec maîtresse non botoxée : 

Ne vous attendez toutefois pas à retrouver le visage de vos 20 ans avec une injection de Botox . Attention !! Si vous espérez un effet  » Lifting  » , vous serez forcément déçue : entendons nous bien , on ne passe pas , avec le Botox, de ça : 

À ça : 

L’injection de Botox permet en revanche d’effacer cet air sévère que donnent  des rides inter-sourcilières marquées et de nous faire passer en quelques heures de l’état de pascontente-pascontente-pascontentedutout à l’état de jem’enbats-jem’enbats-jem’enbatscomplet .

De la même façon , en  aplanissant les rides de la patte d’oie, l’injection de Botox nous fera passer de l’état de passemoicesputainsdelunettequej’yvoisrien! à l’état de n’est-ce pasunemésangequejevoisenhautdecetarbretoutenhaut?
Et c’est déjà beaucoup…..
Alors bien sûr, je vous entends déjà cacaber ( la pintade cacabe…j’y peux rien…c’est le nom de son cri, c’est pas moi qui ai choisi ce verbe pourri ) :

–   » Ouiiiiiii mais tu as vu les stars ? Massacrées par le Botox !! elles sont défigurées , et gnagnagnagna et c’est ridicule ces visages sans expression et gnagnagnagna  » .

Ma réponse à vos cacabements :   » De la mesure en  toutes choses  » Horace 65 avant J.C 

Bien faites et de façon sporadique , les injections de Botox n’ont jamais défiguré personne …

Je fais rapidement une digression : certaines femmes ( et certains hommes ) vivent fort bien avec leurs rides et estiment que lutter contre le vieillissement est un combat perdu d’avance ( ce qui est une réalité absolue ) . Je suis sincèrement admirative de la sagesse ( résignation ? ) qui est la leur et je les envie secrètement ….

Pour les autres, nous avons quelques armes pour lutter contre nos petites rides ( également appellées Ridelettes ) et autant la ridelette de canard me convient , autant la ridelette de pintade me dérange ! Et je terminerai avec cette citation de  Victor Hugo , que j’ai faite mienne : 
«   combattre vaut mieux que naufrager  » . 

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s